#0142.180316

Le trou de donut, une brève sur le site des Deux Zeppelins :

#0142.180316

« Il nous en fallait vite un autre. Les derniers réfugiés s’étaient terrés dans le petit bois à l’approche de la pluie. Il n’en restait plus beaucoup, quelques miettes, c’était tout. De plus, ils risquaient d’être humides. Nous voulions tous notre part. Ils étaient là, nous le savions. Leur peur était palpable. Ils n’en seraient que plus fondants. Nous n’avions rien mangé depuis deux heures et la faim nous tiraillait. C’est l’effet des sucres rapides, nous répétait le sergent. Je suais comme un bœuf. Si seulement nous pouvions voir où nous mettions nos pieds… Maudite graisse. »

2018, année de la révolution pâtissière. L’humanité prend enfin connaissance de son étrange parenté avec les viennoiseries. Nous en avons dorénavant la preuve : l’Homme est issu de la brioche. Suite à un malencontreux mélange d’additifs dans le sucre, les gâteaux se retrouvent dotés d’une conscience, et ils se rebellent… C’est la guerre. Humains et pâtisseries s’affrontent dans des combats sans fin. J. Croufton est un pionnier de la traque aux Beignets. Académicien au grand appétit, il s’est penché sur le complexe du trou de donut. Afin de résoudre l’énigme de leurs existences, il se portera volontaire pour un programme financé par l’armée : l’identification, la traque et, finalement, la destruction des sucreries mutantes. La gloutonnerie prend peu à peu le pas sur la recherche scientifique, notre savant lutte contre son addiction au chocolat, mais cela ne suffit pas. Avant même qu’il ne s’en rende compte, il n’y a plus de sucreries. Face à cette pénurie sans égale, l’humanité doit s’adapter. Il n’y aura plus jamais de gâteaux.

« Une fable écologique sans égale » — Marie Pignolette.

« Une nouvelle leçon de modestie pour l’humanité, dont elle ne tiendra, comme à son habitude, aucun compte. Mais nous n’en attendions pas moins d’elle » — Isidore Quincampoix.

Et, en bonus, Zantéo la magnifique :

Héros qui, une nuit sans lune, s’introduisit dans le château de la dernière reine des elfes, dame Emlyne, avec l’intention de la soustraire à sa coure. Aucun homme n’étant admis dans sa suite, il se déguisa en femme afin de l’approcher et de la séduire. L’histoire de ce personnage voilé et mystérieux, tentant de gagner peu à peu les faveurs de la dame, prends un tournant décisif au moment du passage à l’acte. Le héros se rendra compte bien trop tard que la suite de la reine est composée d’aventuriers, qui, comme lui, ont tenté de la tromper. Qu’est-ce qui empêche ses prétendants de ravir la magnifique reine ? Pourquoi ne tentent-ils pas de fuir cette magicienne en franchissant la porte grande ouverte qui ouvre sur le royaume des hommes ?

Aucun mortel ne devrait sous-estimer les pouvoirs de cette cruelle dame, s’emparant des plus beaux hommes du royaume en les berçant dans ses bras blancs, en les endormant de ses chants, pour s’emparer de leur virilité à l’aide de sa lame brûlante. Voici le second tome de la saga de Zantéo, Zantéo la magnifique, demoiselle d’honneur de la dernière reine des elfes. Le héros disparu, devenu femme, condamnée à errer dans un royaume féerique, perd toute envie de s’enfuir un jour et trouve à son tour l’amour. Nous suivons désormais l’histoire d’un second protagoniste, pris au piège dans la toile de la dame Emlyne. Cette reine, aimant toujours autant les séductions de ses humains, s’est enfermée au sein d’une vaste forêt et accueille richement le voyageur fatigué, qui admirera bien malgré lui la beauté de cette créature et qui, de honte, ne regagnera jamais son foyer.

Une histoire sensuelle à la Weird Tales par Marie Pignolette.

Publicités

A propos poulpinounet

Poulpy, c'est un poulpe à tout faire. Il se doit de disperser ses tentacules sur plein de supports... Ce poulpe est graphiste (donc masochiste), il parle de lui à la troisième personne (sérieux ?), est reporter (surtout), et critique. Minimoi s’essaie donc à au dessin, à la photo, et aussi : j’écris (un peu). Mes dessins font place à des montages, les montages à des textes, des histoires, des articles... Blogueur invétéré, Poulp(inounet) ne fait pas que promouvoir la culture, il crée également ses propres œuvres, pour lui comme pour d'autres.
Image | Cet article, publié dans Au Boulot, Quelques projets, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s