Avant d’aller aux Intergalactiques

Après un séjour dans l’Antre de la peur et de l’hémoglobine,
lors du
Bloody Week-end

Après un périple défiant la bénédiction des Anciens,
lors de la
Necronomi’con

Après une aventure dans les contrées épiques du ludisme,
lors de la convention
OctoGônes

Poulpy revient !

Pour une nouvelle aventure en espace lointain…
Bon, à Lyon, ce n’est qu’à deux heures de route me diriez-vous.

En espace LOINTAIN ! Aux… INTERGALACTIQUES !!!

Les Intergalactiques IV
Le festival de Science-Fiction organisée par AoA production

AoA Prod, pour ceux qui ne le sauraient toujours pas, est une association organisatrice d’événements sur les thèmes de l’imaginaire, basée à Lyon :

01_affiche« Enfant du 7ème Art et du 7ème arrondissement, l’association s’illustre particulièrement dans le monde de la science-fiction, de l’imaginaire et de la Pop Culture. Elle a notamment été l’investigatrice de la première Zombie Walk française qui s’est tenue le 7 juin 2008 à Lyon. Ce débarquement de zombies fut un foyer de contamination dans tout l’hexagone et engendra de nombreuses hordes qui terrifient désormais plusieurs villes françaises à intervalles réguliers.

AOA Production a également été à l’origine du Vide-Grenier du Geek dont la première édition s’est tenue au mois de mai 2011. Le concept a déjà été repris dans deux autres grandes villes françaises : Nancy et Bordeaux. Les amoureux de la Geek Attitude ont ainsi leurs rendez-vous attitré pour dénicher d’ancien(ne)s jeux vidéo, consoles, figurines, BDs, livres, etc.

Et parce que rien n’est trop beau pour nos amis geek, la biennale Geek Week rétro-gaming anime le 7ème arrondissement lyonnais depuis avril 2009. Au menu : concerts, concours de jeux-vidéo, jeux de plateau, RPG, tables rondes, dédicaces…

L’association a développé, depuis novembre 2011, un salon entièrement dédié à la célèbre figure anglaise, Doctor Who, qui voyage dans l’espace et le du temps depuis 1963. Reposant principalement sur un principe de rencontres entre fans, le salon propose des tables rondes, des projections ainsi que des goodies originaux directement importés d’Angleterre.

AOA Production organise aussi des soirées Nanars à la Boulangerie du Prado depuis novembre 2007 au rythme d’une séance de projection par mois. Ces soirées présentent des films aussi mauvais que sympathiques, créant des moments rappelant les vieilles heures des ciné-clubs d’autrefois.

Ce même lieu accueille également Les Nuits expérimentales bimensuellement. Comme son nom le suggère, le concept est expérimental et un peu fou : choisir un thème, de préférence inédit, un film, qui généralement l’est tout autant, et broder autour de ses deux éléments pour obtenir… une expérience aussi unique que singulière.

C’est en 2012 que l’association crée son événement phare : le festival de science-fiction Les Intergalactiques. Dédié aux littératures et au cinéma de l’imaginaire, le festival propose une vaste programmation rythmée par des tables rondes, des rétrospectives cinéma, des expositions, des concours de courts-métrages, la remise du Prix Barjavel récompensant des auteurs de nouvelles mais aussi des ateliers, des dédicaces et bien plus encore. » – plus d’info sur leur site.

02_aoaMais revenons-en aux Intergalactiques. Toutes les informations utiles à connaître avant de vous rendre à ce festival sont ci-dessous. Et, comme lors de la Necronomi’con, retrouvez Poulpy, accompagné de son fidèle Cthulhu 100 % polyester, tout le week-end, en reportage !

Quand et où est-ce ? Quand : du 21 au 25 octobre 2015. Où : l’association a élu domicile dans plusieurs lieux différents, dont la liste vous attend sur le site intergalactiques.net.

Qu’est-ce que les Intergalactiques ? Poulpy a fait appel aux organisateurs des Intergalactiques afin de vous présenter ce festival, qui naquit en 2009 et ne fît qu’évoluer de bien en mieux ! Préparez-vous pour une interview des organisateurs, qui sera retranscrite à la suite de cette article, en guise de mise à jour, dans quelques jours… Mais avant, parlons programmation !

03_soireeTempus fugit, le temps passe vite, mais pas assez, car nous avons hâte de nous retrouver aux Intergalactiques cette année ! Le temps : voilà donc le thème de cette sixième édition… avec un programme (en image sur le site) des plus affolant ! Le temps passera vite, oui, très vite :

Tout commence lors de l’Intergalactic Time Traveler party, où tous les voyageurs temporels sont convié, avec un temps d’avance, à une soirée costumée le 21 octobre à partir de 19 h 30 au Bieristan, une brasserie/restaurant située à Villeurbanne (plus d’informations sur leur page Facebook). Cet évènement, il vous est décrit ici. Au programme de cette soirée d’ouverture, une surprise magique. Cela n’aura peut-être lieu qu’une fois dans votre vie : vous pourrez voir, caresser… Une authentique DELOREAN!!!! Et puis, qui dit soirée, dit concerts. Folk hip-hop, electro… Comme je vous l’ai dit, c’est à voir à cette adresse.

Jeudi, les orga s’adressent au jeune public avec une après-midi jeu, La roulette du temps, en partenariat avec L’Odyssée des coccinelles, une boutique de jeux de société basée à Lyon. Les enfants seront invités à 16 h le lendemain à la projection de Bandit Bandit (un film de Terry Gilliam), qui aura lieu à l’institut Lumière. Pour présenter ce film, Youri Mignard-Meunier, le réalisateur de Stripes (un court métrage de zombies). Il est l’un des coorganisateurs des zombies walks, le créateur de la Geek Week, du vide-grenier du geek et le responsable des Soirées Grand Détournement pour AOA Prod. Si vous souhaitez en savoir plus sur ce personnage et sur cette animation, rendez-vous à cette adresse. Samedi, les enfants ne seront pas non plus délaissés, grâce à une activité bande dessinée, toujours dans le thème du voyage dans le temps. Elle aura lieu à la MJC Monplaisir. Afin de participer, il faudra vous inscrire ici. L’atelier sera animé par l’illustratrice Emy, que nous avons eu le plaisir de rencontrer à la Necronomi’con. Pour vous renseigner sur l’activité jeux de société, cliquez ici.

Revenons au jeudi, en soirée, à partir de 18 h, à l’institut Lumière, avec la projection de C’était Demain, un film de Nicholas Meyer, et de Primer, de Shane Carruth : « Si le voyage dans le temps au sein du cinéma science-fiction est un classique absolu, il est rare que ce thème ait été traité dans une telle veine de hard-Science-fiction. Accrochez vos méninges ! ». Le premier de ces films, « où HG Wells voyage dans le temps à la poursuite de Jack l’Éventreur » vous sera présenté par Fabrice Calzettoni.

04_tablerondeÀ ne pas rater (nous y serons) ! Une table ronde avec Philippe Curval, Dominique Douay et l’Axolotl, modérée par Jérôme Vincent ! L’Homme face au temps de la science-fiction se déroulera à la Bibliothèque Municipale de Lyon. « Si la problématique du temps est l’un des sujets de prédilection de la science-fiction, elle semble se résumer pour le grand public aux voyages temporels et à leurs paradoxes. Mais d’autres thèmes émergent avec l’avancée des technologies actuelles qui ouvre notre champ de possibilités et replace l’homme face à de nouvelles questions autant éthiques que philosophiques : tout d’abord celles de notre mémoire, voire d’une possible immortalité de notre conscience transférée dans des objets. Et si l’Homme tentait tout simplement d’arrêter le Temps lui-même ? » Si vous ne connaissez pas encore les oeuvres de ce grand nom de la SF qu’est Philippe Curval, écrivain et anthologiste, journaliste scientifique et critique, photographe et illustrateur, si vous ne savez pas qui est Dominique Douay, cet influent auteur et rédacteur, si vous n’avez jamais entendu parler du blog d’Axolotl, lui aussi écrivain et animateur, ou de Jérôme Vincent, le dirigeant du site d’informations d’ActuSF ainsi que le directeur de ses éditions, rendez-vous à cette adresse. Cette rencontre sera suivie d’une séance de dédicaces en partenariat avec la librairie L’Esprit Livre.

La première nuit des séries, c’est à la Boulangerie du Prado, le vendredi, toujours, de 21 h à 6 h du matin. Cette nuit est animée par Cyril-Mickaël Callejon, chroniqueur pour la chaine YouTube SerialBuster, auteur du livre Space Opera et producteur chez Directive Première. En savoir plus ? C’est ici. Passons maintenant à la programmation du week-end !

Les Intergalactiques, ce sont des débats et des rencontres autour de tables rondes, des invités en dédicace, un salon du livre, et un secteur dédié aux inventeurs de demain : le labo post-eco. Le poulpe y sera… En reportage ! Rendez-vous à la MJC Monplaisir tout le week-end et tentez de gagner une carte de la Clef d’Argent en repérant le Grand Cthulhu parmi la foule !

« Tout au long du week-end, le Salon accueillera ateliers, présentations et expositions autour des moyens mis en œuvre aujourd’hui pour une écologie de demain. Celle-ci s’articulera autour des inventeurs mettant en place des programmes open source ou aux projets fous ayant un seul objectif : pallier aux besoins qui s’annoncent. La science-fiction est certainement dans les boites à outils de ces projets ! Toute l’équipe remercie les partenaires de cet événement unique : La Brigade de Construction Collective, AADN, Lyon Bron Open Lab, La P’tite Rustine, Cyberbase de Bron, Arthropologia et Eisenia ! »

Samedi vous pourrez visionner une première sélection de couts-métrages SF et assister à la soirée VHS (Vidéo Hors Sujet). Il s’agit d’une projection de courts-métrages de science-fiction et fantastique, où tout le monde est invité à projeter sa création. « Ces soirées existent depuis 14 ans et reposent sur deux principes : l’absence de sélection, il suffit de proposer votre film et il sera projeté. La présence du réalisateur pour présenter son film est obligatoire. C’est avant tout un moment convivial d’échange et de rencontre. Un espace de libre expression pour les créateurs : tous les genres et formats (clip, fiction, doc, essai, etc.) peuvent être diffusés. » Pour en savoir plus, cliquez .

05_filmsLes Intergalactiques, ce sont aussi des rétrospectives cinéma, présentées par Le Fossoyeur de films et par le capitaine du Nexus VI !!! Vous verrez, ou plus probablement reverrez L’armée des 12 singes de Terry Gilliam, ou Bruce Willis sauve le monde d’un futur postapocalyptique, et découvrirez La jetée, un court-métrage de Chris Marker. D’autres infos .

Vous pourrez aussi (surtout !) assister à des tables rondes : Le Space Opéra face à la théorie de la relativité en cinéma & littérature, animée par les astrophysiciens Gilles Adam et Marc Lachieze-Rey, le capitaine du Nexus VI, et les auteurs Sylvie Lainé et Olivier Paquet. Imagerie du voyage dans le temps en cinéma, séries, littérature & jeux vidéo, animée par le développeur Fibre Tigre, le journaliste Julien Pirou, Le Fossoyeur de films, l’essayiste Raphaël Colson, modérée par Mymy. DUNE à 50 ans : Quelle temporalité dans la saga de Frank Herbert ?, animée par l’auteur Norbert Merjagnan, le capitaine du Nexus VI, modérée par le spécialiste Anudar Briseis. Retour vers le paradoxe temporel dans la littérature, animée par les astrophysiciens Gilles Adam et Marc Lachieze-Rey, et les auteurs Philippe Curval, Jo Walton et Léo Henry, modérée par Adrien Party.

Dimanche sera organisé un nouveau vide grenier du geek : « Né il y a 4 ans lors de la seconde édition de la Geek Week, le Vide Grenier du Geek se déplace dans différents espaces lyonnais et a attiré plus de 3000 visiteurs lors de sa dernière édition en mai 2015. Le concept du Vide Grenier du Geek est maintenant repris à Nancy et à Bordeaux, avant de connaître ses premières éditions parisiennes. » Pour savoir quoi acheter ou quoi vendre, c’est ici, ou sur le site dédié.

Se dérouleront deux autres projections : Les Guerriers de l’apocalypse de Mitsumasa Saito, où « une troupe de militaires se retrouve entraînée vers un glissement dans le temps suite à une déformation de l’espace-temps ». Ce film sera présenté par Raphaël Colson, écrivain que nous avons eu l’occasion de voir en conférence à OctoGônes (un résumé ici), et par le youtubeur Inthepanda, de Unknown Movies. Et puis, vous aurez l’occasion de voir ce film inédit en France : The infinite man de Hugh Sullivan. Pour plus d’information concernant cette première séance, c’est ici, et la seconde, ici.

Après une rencontre avec Ginger Force, suivie d’une projection de son émission sur les adaptations de roman centré sur les voyages temporels, une seconde sélection de courts-métrages 100 % lyonnais vous sera présentée par leurs équipes. Ces trois courts-métrages seront : Jakob, l’histoire du procès d’un robot humanoïde ; Yuri’s last stand, mettant le voyageur temporel Yuri Gagarine ; et Ceux qui ont vu les étoiles, le premier épisode d’une websérie appelée Les récits numériques. Vous en saurez plus en cliquant ici.

06_courtsmetragesQuatre autres tables rondes auront lieu : Projet Fusion : À la découverte de ce nouvel univers Transmédia, animée par les auteurs Alain Damasio et Norbert Merjagnan et par Benjamin Mayet. Et la Science-fiction au cinéma en France alors ? animée par Le Fossoyeur de films, Ginger Force, Inthepanda et l’équipe du Nexus VI, modérée par Youri MM. Uchronie/Dyschronie : conjecturer, de l’écrit à l’écran, animée par les auteurs Étienne Barillier, Bertrand Campeis, Richard D. Nolane, Stéphane Przybylski et Ginger Force, modérée par Adrien Party. J’ai écrit mon premier roman de Science-fiction et je viens vous en parler, animée par Hina Corel, Lou-Jan, Élodie Philippe et Eva Sinonin, modérée par Mathieu Rivero (rencontré lors de la convention OctoGônes, un résumé de sa précédente table ronde ici).

Puis sera annoncée la remise du Prix Barjavel pour une mystérieuse nouvelle de science-fiction ayant pour thème « Le voyageur imprudent ». Cette récompense sera décernée par Jean-Pierre Andrevon, Davy Athuil, le directeur de la maison d’édition Le Peuple de Mu, Eric Vial-Bonacci, le gagnant de l’édition 2014, Julien Vallon de L’Esprit-Livre et Anna Lavayssiere, d’AoA Prod, en partenariat avec ActuSF. Des infos plus fouillées, ici.

LA cérémonie de clôture s’effectuera avec la projection des films réalisés pendant la cinquième édition du concours de court-métrage organisé en collaboration avec Les marathons du court-métrage et The 48 Hour Film Project, 48 heures plus tard : « Les équipes ont eu 48 heures pour réaliser un film avec des contraintes données. » Sachez-en plus à cette adresse.

Ce week-end, au Salon du livre, vous pourrez rencontrer des partenaires du poulpe : Les Artistes Fous Associés. Pour lire les articles de Poulpy sur leurs anthologies : Fin(s) du monde, Sales bêtes! et Folies (L’Homme de demain, à venir dans quelques semaines…). Il vous sera aussi possible de vous rendre sur le stand des éditions Luciférines (une moitié d’article leur a été dédié il y a quelque temps, c’est ici). Nous avons également interviewé les auteurs des éditions Le miroir aux nouvelles lors de la Necronomi’con, ici), et les membres de Génération Écriture (lors d’OctoGônes, ici). Mais nous allons aussi découvrir de nouveaux éditeurs, comme Le passager clandestin (un coup de cœur du poulpe), Le peuple de Mu, Kitsunegari, La cabane à mots, Armada, revoir une nouvelle fois le collectif des Indés de l’imaginaire (formé par ActuSF, Mnémos et Les moutons électriques), ainsi que les librairies Omerveilles/Au librius et Trollune, puis rencontrer l’équipe de Temps Livre. Si vous souhaitez visionner la longue liste des invités, alors rendez-vous ici : « Plus de soixante intervenants composés d’auteurs, scientifiques, vidéastes, journalistes, modérateurs vous attendent sur le festival. Vous trouverez en un clic leurs biographies et événements phares au sein de la programmation des Intergalactiques ! ».

07_concoursEt voilà ! Vous êtes instruit. L’équipe de l’Antre du poulpe vous attendra donc à Lyon, à partir de vendredi prochain, pour ce festival qui ne peut qu’être réussi ! Lors du reportage à la Necronomi’con, nous avons eu affaire à un événement MORTEL ! Nous n’en attendons pas moins de celui-ci. D’ailleurs, si vous souhaitez lire le reportage en question, c’est ici. Et voici le site d’AoA Prod, celui des Intergalactiques, le Facebook et le Tweeter, pour ne rater aucunes news.

Les Intergalactiques seront le dernier festival auquel nous participerons cette année. Le planning des sorties nous reportera en avril pour le Howard day de Paris, mais d’autres évènements peuvent encore s’ajouter à notre liste. Par exemple, vous pourrez retrouver le poulpe en dédicace à Dijon, au Beer country, le 31 octobre, pour la sortie du second KadavreSky de Terium ! Je vous en reparlerais très bientôt.

À paraître prochainement :
une interview des organisateurs des Intergalactiques !

Poulpy.

Publicités

A propos poulpinounet

Poulpy, c'est un poulpe à tout faire. Il se doit de disperser ses tentacules sur plein de supports... Ce poulpe est graphiste (donc masochiste), il parle de lui à la troisième personne (sérieux ?), est reporter (surtout), et critique. Minimoi s’essaie donc à au dessin, à la photo, et aussi : j’écris (un peu). Mes dessins font place à des montages, les montages à des textes, des histoires, des articles... Blogueur invétéré, Poulp(inounet) ne fait pas que promouvoir la culture, il crée également ses propres œuvres, pour lui comme pour d'autres.
Image | Cet article, publié dans Chroniques, Festiv', est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Avant d’aller aux Intergalactiques

  1. Ping : Les Intergalactiques 2015, partie1 | L'antre du poulpe

  2. Ping : Les INtergalactiques 2015, partie2 | L'antre du poulpe

  3. Ping : Les Intergalactiques 2015, partie3 | L'antre du poulpe

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s