Avant d’aller à OctoGônes

OctoGônes
La Convention du jeu et de l’imaginaire

Nous entrons en octobre. L’été est peut-être fini, mais il n’en est rien des voyages de Poulpy ! Cette fois-ci, je vais de nouveau me rendre à Lyon afin de vous concocter un reportage à OctoGônes, la convention organisée par le collectif F.A.J.I.R.A : La Fédération des Associations du Jeu et de l’Imaginaire en Rhône-Alpes, fondée en 2009 par plusieurs associations lyonnaises. Comme d’habitude, voici un article de présentation de cette convention qui en est à sa sixième édition.

Quand et où est-ce ? Cette année, le site de la convention s’est agrandi ! Elle a désormais lieu au Parc des expositions de Lyon, situé sur le campus de la Doua, 19 avenue Gaston à Villeurbanne. Nous vous donnons donc rendez-vous à l’Espace Double Mixte, du 2 au 4 octobre, non-stop. Toutes les informations, les tarifs et les réservations vous attendent sur le site octogones.org.

Qu’est-ce qu’OctoGônes ? Pour vous présenter cette sixième convention du jeu et de l’imaginaire, j’ai fait appel à monsieur Charles Trecourt, un des organisateurs de cet événement. Voici donc une interview exclusive, après cette petite présentation d’usage :

01_afficheUne affiche réalisée par Josselin Grange, sur le thème Space Western.

OctoGônes est l’événement INCONTOURNABLE
du jeu et de l’imaginaire en France !

« Lieu d’échanges, de loisirs et d’amusements, les visiteurs pourront lors d’une balade ludique participer à des jeux, concourir à des tournois et échanger avec des auteurs. Des démonstrations et des initiations sont organisées afin de faire découvrir les univers du Jeu et de l’Imaginaire au plus grand nombre. Au programme : jeux de société, jeux de cartes, jeux de rôles, murder-party, figurines, GN, tournois, animations, conférences, dédicaces, illustrateurs, auteurs… et bien plus encore !

Pendant 3 jours non-stop, la convention ouvre ses portes pour les passionnés des jeux ou les simples curieux, entre amis ou en famille, à l’Espace Double Mixte. Éditeurs, Distributeurs, Auteurs, Illustrateurs, Associations, n’hésitez pas à nous rejoindre sur la convention. » – octogones.org.

Interviews, programmation… Toutes les informations utiles à connaître avant de vous rendre à cette convention sont ci-dessous. Et retrouvez Poulpy accompagné de sa fidèle mascotte 100 % polyester, tout le week-end, en reportage ! Octopuses likes OctoGônes ;)

Si la plupart des conventions basées sur le jeu – sous toutes ses formes – sont destinées à un public familial, ce n’est pas le cas d’OctoGônes. En effet, la convention à étés crée par des passionnés, pour un public partageant leurs enthousiasmes et, pour ne pas s’enfermer, à un public souhaitant s’ouvrir à plusieurs domaines, que ce soit le jeu de plateau, la figurine, le jdr, etc.

Rien n’est délaissé, chaque domaine est traité à parts égales afin qu’aucun visiteur ne se sente exclu. Une convention de ce type est avant tout ludique, et c’est ce que va nous expliquer Charles Trecourt, tout de suite, sur l’antre du poulpe :

OctoGônes, est-ce un événement familial ?
Quel genre de public attendez-vous ?

C’est d’abord une convention qui rassemble des passionnés, et justement pas (à la base) un événement familial. On est donc en premier lieu une manifestation « spécialiste », avec un public de gamers et de fans. Cela dit, sans renier cette identité, nous faisons tout notre possible pour nous ouvrir à un public plus large, et notamment aux familles et aux enfants. Déjà, parce que même les gamers ont des familles ^^

Quels sont les buts de cet événement, mis à part la promotion du Jeu et de l’Imaginaire ?

Faire se rencontrer un maximum de passionnés, et leur faire vivre pleinement leurs loisirs dans un week-end bien actif. Et bien sûr leur permettre de rencontrer des éditeurs ou auteurs.

Quel est son point fort selon vous ?

C’est justement d’être une manifestation d’abord spécialiste, mais sans être élitiste. Tout le monde est le bienvenu, et les néophytes sauront s’y amuser et découvrir des tas de choses, mais les gamers se sentiront dans un cadre qui leur correspond. Des aspects de ces loisirs qui dans d’autres manifestations seront présents un peu comme des excentricités, ou des pièces rattachées, sont ici partie intégrale d’OctoGônes.

02_affiche2OctoGônes est-il le seul événement organisé par votre association ?

La FAJIRA est un rassemblement d’associations, chacune organisant souvent ses propres événements durant l’année. Mais en l’état actuel, la FAJIRA elle-même n’organise effectivement pas d’autres choses. Elle n’y est pas fermée, cependant.

OctoGônes n’est pas seulement centré sur le jeu, mais sur l’imaginaire. En quoi ce pôle Fiction est-il un élément incontournable de l’événement ?

C’est la fiction qui nourrit les inspirations des aspects ludiques de la convention. Sans fantasy, sans science-fiction, le jeu de rôles n’existerait probablement pas, les jeux de cartes à collectionner non plus, et la figurine et le jeu de société seraient logiquement réduits à des jeux historiques ou contemporains, donc nettement moins riches.

Même si le pôle fiction reste modeste à comparer de certains autres, et surtout à comparer d’un salon littéraire, c’est à plus d’un égard une partie centrale de l’identité de la convention. Et les milieux de la fiction et du jeu sont en réalité tellement interconnectés quand on y regarde de près, que c’est une union entièrement naturelle.

Contrairement à beaucoup d’événements du même genre, vous ne délaissez pas la partie jeu de rôle, et vous laissez même de la place au grandeur nature. À quoi devons-nous nous attendre, spécifiquement ?

À plusieurs bonnes dizaines de parties simultanées, tout le temps, à des parties de découvertes, à des murders nombreuses, du combat à l’arme de GN, des exposants éditeurs de jeu de rôles (la plupart des éditeurs francophones sont présents), à des auteurs de jdr, illustrateurs. Et encore plein d’autres choses. Autant dire que si on vient pour faire du jeu de rôles, ou même pour découvrir ce que c’est, on risque d’être servi.

En tant qu’organisateur, qu’attendez-vous des animations conçues par vos partenaires ? Y a-t-il quelques nouveautés cette année ?

Que ce soit mes partenaires associatifs et coorganisateurs, ou des exposants venus animer, j’attends que ça soit fait dans la convivialité, et qu’ils sachent accueillir et guider le public pour qu’il passe le meilleur moment possible. Et je n’ai pas l’ombre d’un doute qu’ils vont encore une fois très bien y arriver. Il y a pas mal de nouveautés ici et là, grosses et petites. Déjà on déménage dans un lieu plus grand (au Double Mixte). Ensuite on gère une buvette en continu.

On aura une zone famille avec de nombreuses animations tournées vers le public jeune. On aura aussi plusieurs animations destinées à accueillir des visiteurs malvoyants. Le Prix OctoGônes (pour les jeux de plateaux) change un peu de fonctionnement pour élire les vainqueurs d’une manière qui nous semble plus juste, et s’enrichit de 2 Prix pour récompenser des prototypes de jeux encore non édités. Voilà pour les principales nouveautés, mais il y en a d’autres, bien sûr.

03_goodiesLes goodies prévus pour l’occasion de la sixième édition d’OctoGônes.

Pouvez-vous nous transmettre votre ressenti en ce qui concerne les différentes activités ?

J’ai vraiment confiance dans l’équipe des orgas, pour la plupart des gens qui ont déjà l’expérience de plusieurs années d’OctoGônes, et d’autres manifestations, et je suis sûr que tous les aspects de la convention vont très bien se dérouler. Je suis très satisfait en particulier de la mise en place de la zone famille, qui va être une excellente addition à la convention.

Pouvez-vous nous en dire plus en ce qui concerne la principale partie de ce festival : le jeu de plateau et de figurines ?

Je ne pense pas que ce soient les parties « principales ». La partie JdR est globalement plus grosse que la figurine, il me semble, et surtout, on ne met pas de hiérarchies entre les différents aspects de la convention, indépendamment de leurs tailles respectives.

Mais pour parler un peu de ces deux aspects, nous aurons encore cette année de nombreux tournois de figurines, des animations découvertes en continu sur une multitude de jeux, un atelier peinture plus ou moins continu, un concours de peinture (le Fantask Open), et plusieurs exposants professionnels. Encore cette année, nous produisons en série très limitée une figurine exclusive basée sur l’illustration de l’affiche.

Pour les jeux de plateaux, la zone est vaste et divisée en plusieurs sous-sections, que ce soit la partie Famille, la partie « Libre » avec une grosse banque de jeux, la zone réservée aux jeux du Prix, la zone « Jeux de Demain » pour les protos, ainsi que des tables dédiées à des éditeurs que nous animons pour leur compte, ou encore des tables d’exposants. Et la zone « Cartes » qui tout en ayant sa propre identité, est en partie rattachée à l’organisation des plateaux.

Que pensent vos visiteurs de toujours par rapport à votre changement d’adresse ?

Il faudra leur demander ! Pour le moment, on a le sentiment que les visiteurs sont surtout enthousiastes de nous voir grandir, dans un lieu où nous pourrons mieux respirer, et encore croitre.

Comment voyez-vous l’avenir d’une manifestation telle que celle-ci ? Avez-vous des projets ?

J’espère qu’on va finir de trouver nos marques, notamment d’un point de vue tarifaire et rentabilité. Pour le moment la convention est déficitaire, et nous espérons voir un vrai changement sur ce point. Et si la fréquentation continue de grossir, la manifestation aussi va s’agrandir encore, continuer de s’améliorer en qualité et efficacité d’organisation, et progressivement devenir de plus en plus incontournable sur le paysage national. Et pourquoi pas, dans quelques années, international.

Pour finir, voyez-vous un petit « mot de la fin » à ajouter à cet article ?

OctoGônes c’est bien, faut venir :) – Charles Trecourt.

04_peluchesAprès le site de la convention, la page Facebook de l’évènement, le Twitter et le Google+, afin de vous tenir plus facilement informé de l’actualité (de nouveaux contenus sont à venir dans les prochaines semaines). Passons à présent à la programmation, afin que vous ne puissiez ratez aucune animation, ou bien pour vous donner envie de venir partager un bon moment ludique ! Nous regretterons juste que, parmi ces catégories, le jeu vidéo ne soit pas représenté. Mais, avant de juger, voyez plutôt tout ce qu’on nous réserve.

PS. Au vu de ces tonnes d’animations, le poulpe ne pourra pas participer à tout. L’Antre du poulpe a donc recruté trois nouveaux membres : Dom le conquérant, figurisnite renommé, testeur de jeu depuis… Il vaut mieux ne pas divulguer cette information, et photographe amateur. Pour visualiser ses travaux, ses maquettes et son jeu, l’Île aux pirates, c’est ici. Il sera accompagné de sa femme, l’impératrice Sophie, également testeuse de jeux de cartes et plateau, et de Hadrianus, leur fils, qui couvrira le pôle Famille, tandis que votre poulpe enquêtera aux pôles GN, JDR et, bien sûr, Fiction !

Un long week-end en perceptive ! Il me tarde de vous retranscrire nos futures impressions. Déjà, nous pensons bien ramener des souvenirs des nombreux stands de jeux et de livres. Comme lors de la Necronomi’con, Trollune, magasin spécialisé dans la vente de produits dédiés à la science-fiction et à l’imaginaire sur tous les supports, est partenaire de l’événement. Vous pouvez d’ailleurs tenter de gagner des places en remportant un de leurs tournois…

Ce sera aussi le cas sur le site de deux autres partenaires : les éditions Black Book, éditeurs de jeux de rôles ainsi que du magazine Casus Belli, et des librairies Omerveilles/Au Librius, que nous avons vu à la Necronomi’con, le festival lovecraftien organisé par AoA Prod, et que nous reverrons aux Intergalactiques cette année ! Oui, car Poulpy y sera… Un article est en préparation.

Et puis, si nous voulons parler des sponsors, nous citerons : les éditions Sans détour, dont un membre fût interviewé cet été dans une partie de ce reportage au sujet du jeu de rôle l’Appel de Cthulhu. Les « zéditeurs » de jeux de plateaux/rôles Ludopathes. Asmodée, célèbre distributeur de jeux de société et de cartes. Puis le magasin Archichouette situé en bas des pentes de la Croix-Rousse. Quant à la longue liste des supporters de la convention et des exposants, elle est disponible à cette adresse. Le planning des activités du week-end sera disponible ici (s’il ne l’est pas déjà), pour celui des auteurs, c’est juste .

Jeux de cartes. À collectionner (JCC) ou évolutifs (JCE), les grands classiques du jeu de cartes seront tous représentés, que ce soit par des tournois ou des initiations. La grande nouveauté de cette sixième édition d’OctoGônes est le tournoi débutant Magic, mais vous retrouverez tout de même les tournois à la demande de ce jeu mythique, ainsi que dix autres, basés sur des univers variés, tel celui de Star Wars, Pokemon, Vanguard, The Spoils et Yu-gi-oh. Les informations quant aux inscriptions sont à visionner ici… Sans oublier les jeux à découvrir dont certains sont en démo durant tout le week-end : Le throne de fer, Netrunner, Conquest, Legeng of the five rings, et, surprise… L’appel de Cthulhu !

05_domLes décors et figurines de Dom le conquérant.

Jeux de figurines. « OctoGônes est un grand moment de la figurine et un événement qui grandit chaque année, c’est l’occasion pour chacun de s’éclater, découvrir, tester, tournoyer, faire des rencontres, etc. Des éditeurs de jeux de figurines seront présents : Happy Games Factory (Eden), Victoria Games (Warmachine), Asmodée/Edge (X-Wing, Armada), TGCM Création (Briskars) ». En plus des parties organisées par ses associations, il y aura une initiation à la peinture de figurine, gratuite et tout public. Pour les vétérans, un concours organisé par Fantask team sera l’occasion de remporter de plus ou moins grands prix. Ce concours, c’est Fantask Open, et c’est ici. Si vous êtes plus intéressé par le jeu que la création, de nombreuses occasions de tester vos stratégies vous sont proposées ici, en bas de page, section tournois.

Jeux de plateau. Le « pôle plateau » est un pôle tout public, où les niveaux de difficulté des jeux vont du divertissement familial aux parties de huit heures pour experts confirmés. Le nombre de tables prévues pour le jeu libre est impressionnant. Voyez, 200 jeux seront mis à la disposition du public. De plus, des bénévoles seront réquisitionnés afin de vous expliquer les règles de ceux-ci. Vous pourrez également faire dédicacer quelques boites par leurs auteurs, vous amuser devant des versions surdimensionnées de Colt Express, Flick’em Up, Jamaïca, Formula D, ou le grand Mare Nostrum, en présence de son créateur Serge Laget. Ce n’est pas tout, deux associations vous présenteront tout particulièrement leurs jeux favoris : La communauté Heroes of Normandy ainsi que le club Lyon Backgammon.

À cette adresse, vous découvrirez que des tournois sont au programme. Notamment celui très attendu de 7Wonders Duel, à tester en avant-première. À l’espace trophées, vous pourrez tenter de remporter deux prix : Octogônes et AmuseGônes, remis par le public et non par un jury. À vous de vous rendre sur le site de la convention afin de découvrir la liste des jeux nominés. Autre nouveauté, « un nouvel accueil dédié aux déficients visuels (et aux autres) avec un espace spécifique animé par les associations AccessiJeux et Ludiversité ».

Prototypes. Pour de jeunes créateurs, le pôle prototype est idéal afin de faire connaître leurs jeux et remporter des récompenses telles que les prix Protogônes et Protamuz (des nouveautés de cette année). À cette adresse, vous trouverez que les jeux nominés ont été classés en trois catégories, ProtAmuz pour les divertissements, ProtoGônes, et les créations en préparations seront mises à dispositions dans une autre partie de la convention. Elles seront toutes présentées par leurs auteurs. Car, pour reprendre la phrase d’accueil, « OctoGônes c’est aussi l’occasion de rencontrer des auteurs de jeux en herbe et de tester leurs prototypes qui seront peut-être les futurs gros succès de demain ! ».

Famille. Le pôle famille, très attendu, au contenu caché : c’est une surprise à découvrir durant la dernière semaine avant la convention à cette adresse !

Grandeur nature. Les GN ne s’adressent pas seulement aux rôlistes. Ici encore des tournois seront instaurés : joutes, Loup Garou de Thiercelieux, concours de Cosplay et aussi un quiz sur la culture Geek ! Des animations à découvrir plus en détail dans cette section. De nombreuses associations de GN seront présentes sur leurs stands. N’oublions pas que la région lyonnaise est connue pour ses reconstitutions et autres parties Grandeur Nature organisées par de nombreux groupes ! Certaines de ces assos organiseront des murders party pendant les trois jours. Ce sera le cas de la Fédération Camarilla lyonnaise…

Jeux de rôles. Si le jeu de rôle est un terrain inconnu pour vous, alors OctoGônes est l’occasion de vous initier à cette activité brièvement décrite ici en guise de prologue. Des tables seront mises à la disposition du néophyte, comme du rôliste engagé. Ces animations sont les points forts de cette convention, donc n’oubliez pas de réserver une table avant de partir si vous êtes intéressé ! En vue des nombreux exposants et éditeurs présents ce week-end, il va être dur de faire son choix parmi l’ensemble des parties à réserver… Pour tout renseignement, laissez-moi vous inciter à suivre les conversations sur le forum.

06_banniereFiction. Si certains auteurs viennent indépendamment de leurs éditeurs, ce sont les éditions du Chat Noir et les Indés de l’imaginaire qui seront à l’honneur. En guise de rappel, ces derniers représentent un collectif formé par ActuSF, Mnémos et Les moutons électriques. Voici donc l’occasion de revoir certaines connaissances, comme Patrice Louinet, le plus grand expert français de Robert E. Howard à qui nous devons la traduction de ses œuvres en volumes prestiges chez Bragelonne. Si vous souhaitez lire son interview, c’est à cette adresse. Il animera d’ailleurs une table ronde sur l’impact des récits d’Howard dans le domaine du jeu de rôle et de plateau.

Car le pôle fiction ce n’est pas seulement un salon du livre, mais des conférences ! Le planning vous attend ici. Vous pourrez voir le topic d’une des tables animées par un confrère, le Vil Faquin, sur les liens entre la littérature et les jeux de rôles SFFF (SF, Fantastique et Fantasy). Pour en revenir aux connaissances, car un salon est aussi fait pour fonder de nouvelles amitiés, permettez-moi de faire de la pub pour Adelaïde Camp : une charmante illustratrice spécialisée dans le dessin de chats, rencontrée à l’occasion du Bloody Week-end il y a quelque temps.

Si elle n’était pas présente à la Necronomi’con, Mélanie Fazi, auteure traductrice et membre des Deep Ones, tiendra un stand à cette occasion ! Le grand Patrick Couton sera lui aussi présent et, avec Patrice Louinet, ils animeront une table ronde intitulée Ecrire pour l’écrivain ?, précédée par Les premiers pas de l’écriture, organisé par Génération Ecriture (association qui nous prépare aussi un concours d’écriture). Et puis Noémie Budin, webmaster du CERLI, tiendra à elle seule une conférence sur le Petit Peuple féerique dans l’imaginaire contemporain. Vous pouvez vous attendre à quelques interviews (si j’ai la possibilité, bien sûr) de nombreux auteurs. La liste des personnes présentes est accessible sur le site d’OctoGônes. Ah oui, une partie du futur reportage sera dédié à chacun d’entre eux. C’est à paraître… ;)

Voilà pour le planning, en espérant qu’il vous allèche ! Si vous avez une question, laissez-moi vous indiquez la voie du forum de l’évènement, le site et le Facebook. Vous pouvez aussi me laisser un commentaire, car comme d’habitude, le poulpe organise un petit jeu ! Si vous arrivez à me trouver sur le salon en compagnie de mes fidèles assistants de polyester, un poke = une carte postale de la Clef d’Argent réalisée par mes soins offerte ! À bientôt, à OctoGônes, aux Intergalactiques, où, sinon, sur l’Antre du poulpe ! ;)

Poulpy.

Publicités

A propos poulpinounet

Poulpy, c'est un poulpe à tout faire. Il se doit de disperser ses tentacules sur plein de supports... Ce poulpe est graphiste (donc masochiste), il parle de lui à la troisième personne (sérieux ?), est reporter (surtout), et critique. Minimoi s’essaie donc à au dessin, à la photo, et aussi : j’écris (un peu). Mes dessins font place à des montages, les montages à des textes, des histoires, des articles... Blogueur invétéré, Poulp(inounet) ne fait pas que promouvoir la culture, il crée également ses propres œuvres, pour lui comme pour d'autres.
Image | Cet article, publié dans Chroniques, Festiv', est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Avant d’aller à OctoGônes

  1. Attention, Archichouette ne se trouve pas en bas des pentes de Fourvière mais de celles de la Croix-Rousse !

    J'aime

  2. Ping : OctoGônes partie 1 | L'antre du poulpe

  3. Ping : OctoGônes, partie 2 | L'antre du poulpe

  4. Ping : OctoGônes, partie 3 | L'antre du poulpe

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s