Avant d’aller à la Necronomi’con…

Necronomi’con !

La première convention lovecraftienne française organisée par l’AoA production

Comme pour le Bloody Week-end, voici un petit prologue afin de vous inciter à nous rejoindre à ce festival, qui aura lieu le 4 et 5 juillet à la Maison Ravier de Lyon ! Toutes les informations afin de vous y rendre sont à cette adresse.

La première convention Lovecraft française dédiée à l’univers d’H. P. Lovecraft sous tous ses aspects s’annonce les 4 et 5 juillet 2015 à Lyon. Sous l’égide d’AOA production, auteurs, artisans, musiciens et autres spécialistes et amateurs du mythe de Cthulhu se retrouveront donc à la Maison Ravier. – le site de la Necronomi’con.

Interviews, programmation… Toutes les informations utiles à connaître avant de vous rendre à ce festival sont ci-dessous. Et retrouvez Poulpy, accompagné de son fidèle Cthulhu 100 % polyester, tout le week-end, en reportage ! Qu’est-ce que l’AoA production, qui va-t-on voir à la Necro’… Les réponses à ces questions, tout de suite, sur l’Antre de Poulpy !

01_coverMais, avant tout, parlons de nos partenaires. Car c’est aussi pour eux que Poulpy se déplace à ce festival : Ciel rouge, magasin spécialisé dans l’imaginaire, l’art et la culture fantastique, situé à Dijon, ville d’adoption du poulpe. Un peu de repérage sera effectué pour la Team Ciel Rouge, qui, je vous le rappel, créée des chroniques musicales pour mon ex-employeur, la Taverne du Nain Bavard. Et, bien sûr, diffuse les livres de la Clef d’Argent !

Un concurrent situé bien plus loin, à Lyon (donc, pas vraiment un concurrent…) : Trollune. En effet, ce magasin lyonnais, librairie spécialisée dans la science-fiction (et les genres qui en découlent, fantasy, horreur, fantastique, bit-lit, etc.), et magasin de jeu spécialisé (jeux de société/plateaux, jeux de rôles, cartes, figurines), fait également partie des librairies partenaires de la Clef d’Argent. En tant qu’attaché de presse pour cette édition, je me dois de vous prévenir que grâce à eux, vous trouverez quelques parutions lovecraftiennes parues chez « nous » :

Lovecraft, Le dernier puritain,
une étude de Cédric Monget

Qu’est-ce que le Mythe de Cthulhu,
de S.T. Joshi, traduit par Philippe Gindre

Le seigneur de l’illusion,
récit d’Hoffmann Price, //

Les montagnes hallucinogènes,
d’Arthur C. Clarke, annoté et postfacé par Philippe Gindre

Moi, Cthulhu,
récit parodique de Neil Gaiman,
traduit, annoté et préfacé par Patrick Marcel

H.P.L bloc d’éternité,
recueil de Christophe Lartas

illustré par Fernando Goncalvès-Félix
Masques dans le miroir et

Lovecraft : Histoire d’un gentleman raciste,
essais de William Schnabel

La Clef d’Argent et Howard Phillips Lovecraft : une histoire d’amour qui remonte aux premiers temps de cette édition. Lovecraft restera sans doute, et avant tout, l’auteur qui a su orienter un pan entier de la littérature d’imagination américaine vers une direction toute nouvelle. C’est de cela qu’on se souviendra vraisemblablement, davantage que du Mythe de Cthulhu qui constituait à ses yeux un épiphénomène ludique de sa création. Épiphénomène passionnant qui aujourd’hui nous intéresse à juste titre, mais qui n’aurait vraisemblablement pas mérité, selon les critères de Lovecraft, toute l’attention que nous lui portons souvent au détriment d’autres aspects de son œuvre. – Philippe Gindre, directeur de la Clef d’Argent.

Nous éditons également des recueils de Clark Ashton Smith, grand ami du Maître de Providence : Nostalgie de l’inconnu ; Le mangeur de hachisch ; Les mondes perdus de Clark Ashton Smith, essai de Jean Marigny ; Clark Ashton Smith, poète en prose, essai de Donald Sidney-Fryer ; et Les jardins de Klarkash-Ton, essai de Philippe Gindre.

Comme vous pouvez le voir ci-dessous, les cartes de visite de Poulpy et de ses partenaires sont prêtes à la distribution, si vous aussi désirez être détenteur d’une carte postale Baby Cthulhu réalisée par votre serviteur, rien de plus simple : dans la foule, repérez une belle peluche verte et gluante et, comme indiqué sur sa belle pancarte, faite lui un… FREE HUG DU GRAND ANCIEN ! Et attention hein, je vous surveille, pas de hentaï tentaculaires avec ma belle peluche ;)

02_cartesPassons à présent à la programmation : disponible en image sur le site du festival !

Un cinéconcert présenté par Improjection, sur le principe de l’improvisation, les musiciens s’invitent dans le scénario et dialoguent avec le film et vous proposent une autre manière de (re)découvrir le film culte Re-Animator (pour un poulpe qui, il y a quelques mois, à réalisé une interview de Brian Yuzna, c’est un événement à ne pas rater ! Ça promet d’être très amusant).

Un spectacle de magie, présenté par Astier illusionniste. Va-t-on voir surgir des créatures étranges ? Astier Industries, c’est avant tout un créateur de « tours de magie », mais aussi de décors, accessoires et effets spéciaux pour le spectacle (théâtre, cirque, jeux de rôle grandeur nature, etc.). Astier industries, c’est aussi, bien évidemment, du spectacle. Des prestations souvent axées sur l’occultisme et l’étrange, sur les légendes et les histoires souvent oubliées ou méconnues.

Le grand quizz Lovecraft de l’équipe Artzone Chronicles (pour les fans hardcore… Hihihii), les membres du webzine ArtZone Chronicles proposent un des quizz dont ils ont le secret (et que vous pouvez retrouver au Cactus Bar ou à la Boulangerie du Prado) autour de l’oeuvre de H.P. Lovecraft, et son indissociable mythe de Cthulhu. Découvrez leurs articles sur ce site super caoul.

Des projections de courts-métrages, eh oui, comme au Bloody, compétition en moins. Deux séances de plus bonheur cinématographique, si vous voulez mon avis. Voici le programme des diffusions : première séance et seconde séance. Mes impressions, je vous en reparlerais après coup, et vous aurez bien sûr droit à des trailers.

Des speed-run sur un jeu poulpesque, They bleed Pixels. Doté d’un style visuel distinctif qui allie pixel art avec des textures de papier et d’encre, They bleed Pixels est un singulier mélange de jeu de plates-formes au rythme intense et un féroce beat’em up. Il raconte l’histoire d’une jeune fille hantée par un livre mystérieux et de ses violents cauchemars lovecraftiens.

Une murder party ! Sur un jeu appelé L’ivresse des Profondeurs. Ce sera ma première fois, souhaitez-moi bonne chance ^_^ Le professeur Heuvelmans, cryptozoologue de renom a eu une idée originale pour le réveillon de cette fin d’année 1925 : une plongée en bathyscaphe dans les eaux sombres du Loch Ness afin de découvrir son célèbre monstre. Malheureusement pour lui, le Pr. Heulvelmans ne verra jamais 1926 : après une sortie d’exploration dans les ténèbres saumâtres, son corps décapité est ramené à bord du submersible. A-t’il été victime d’un coup monté, du monstre du Loch Ness, ou d’une créature bien plus terrible encore… J’espère qu’il me restera un peu de santé mentale dans ma jauge afin de participer au reste des animations.

Il y aura également un espace jeux de rôle et jeux de plateau. Bien sûr, nous ne nous posons pas beaucoup de questions à propos de ce qui sera proposé. Je pense que, malheureusement, je n’aurais pas le temps de m’amuser à ça (avec toutes les interviews qui m’attendent) ! Passons aux exposants. La longue liste des écrivains, des artistes et des boutiques est également à voir sur le site de la Necronomi’con :

03_animationsUn salon du livre lovecraftien, avec la librairie Trollune* partenaire du festival. Mais aussi, avec une foule d’éditeurs, comme :

Les indés de l’imaginaire (rencontré au Bloody il y a deux ans, rappelez-vous). Une association de trois éditeurs : ActuSF, Mnémos et Les Moutons électriques, appréciant réciproquement leur travail de dénicheurs de talents, de traductions d’auteurs étrangers importants et leur attachement à la qualité littéraire comme esthétique de leurs publications ont décidé de former le collectif des Indés de l’imaginaire.

Permettez-moi de vous conseiller quelques livres lovecraftiens de qualité sortis chez eux, comme les livres de Roland C. Wagner, ou La Providence du reclus de Timothée Rey (c’est à découvrir ici), les intégraux des cycles de Kadath ou de la Légende de Titus Crow de Brian Lumley (c’est ici), et Les nombreuses vies de Chulhu, écrit par Patrick Marcel (interviewé ici à l’occasion de la venue de G.R.R. Martins à Dijon).

Le miroir aux nouvelles, un tout nouvel éditeur présentant les livres de Chrystel Duchamp, écrivaine, et d’Éric Barge, illustrateur. C’est en septembre 2014 que sort leur nouvel ouvrage, un hommage à « L’appel de Cthulhu » de Lovecraft intitulé « 47°9’S 126°43’W -⁠ Celui qui chuchotait dans les abysses ». Pour l’instant, ils ont publié trois petits livres illustrés qui seront disponibles sur place.

Les éditions Stellamaris, Éditions Stellamaris est une toute jeune maison d’édition JDR & Poésie, créée par le passionné Michel Chevalier. Leur nouveau titre, Les Fungi de Yuggoth, est une adaptation poétique de la nouvelle lovecraftienne du même nom. Je tenterais d’en savoir plus sur place ;)

Les éditions Sans-détour, nom qui doit vous dire quelque chose puisque c’est eux qui éditent le magnifique jeu de rôle L’Appel de Cthulhu (et ses dérivés). Les éditions Sans-Détour ont pour objectif la publication de jeux de rôles pour le marché francophone. Tous les membres fondateurs sont d’anciens rôlistes, devenus depuis longtemps des professionnels dans leur spécialité. Regroupés autour d’un projet professionnel réunissant passion et savoir-faire, l’équipe développe des standards de publication afin de proposer au public des supports de qualité pour partager, et si possible étendre, la pratique du jeu de rôle. Awesome !

Il y aura aussi un bon nombre de créateurs, dont Le Fond Du Chapo, spécialisé dans la création d’objets en cuir, Émy Chaos Children et Xav, illustrateurs, le professeur W.P, artiste-plasticien qui, en tant que graphiste, à réalisé l’affiche de la Necronomi’con, Produits [d] Rivets (faire du neuf avec du vieux, détourner les objets de leur fonction première afin de créer un univers unique et original d’inspiration industrielle, vintage, steampunk ou diselpunk), des joaillers comme Black Wings Jewelry, Alfinor Kraft (partenaire de la Taverne du Nain Bavard), Epsilon Vega et Kultur Rock Créations. Et L’encre de Cthulhu, une boutique spécialisée dans les produits dérivés lovecraftiens située à Paris. Elle proposera une exposition de bijoux de créateurs, des accessoires, des artistes, ainsi que tatouage, piercing et maquillage. Quelques photos sont à venir…

04_livresEt, le bouquet final, la cerise sur la zuppa : les tables rondes. De prestigieux spécialistes de l’univers lovecraftien seront conviés afin de débattre à propos de thèmes comme :

H.P. Lovecraft, l’homme : à l’aide de nos différents invités, cette première table ronde permettra de revenir sur la vie d’Howard Phillips Lovecraft, et évoquer la genèse du mythe de Cthulhu à travers les grands moments de sa vie, ses influences et ses échanges avec ses contemporains auteurs, comme Robert E. Howard ou Clark Ashton Smith.

Alone in the Dark : infogrames et HP Lovecraft : Avec Hubert Chardot, deuxième table ronde de cette première journée de la Necronomi’Con, il y sera question de l’influence d’HP Lovecraft sur la célèbre saga de jeux vidéo née à Lyon : Alone in the Dark.

Construire une mythologie en littérature : à l’aide de nos différents invités, cette troisième table ronde permettra d’échanger autour de la construction d’un mythe comme celui de Cthulhu : la mise en place progressive d’un panthéon, la manière de tisser des liens entre les différents textes et les problématiques que cela suppose par la suite pour réutiliser ce panthéon et la cosmogonie associée, entre fidélité ou liberté à l’œuvre d’origine.

Traduire HP Lovecraft : à l’aide de nos différents invités, cette quatrième table ronde permettra d’explorer un versant trop souvent ignoré des littératures de l’imaginaire : la traduction. Traduit pour la première fois en France en 1954, Lovecraft a bénéficié ses dernières années de retraductions, le rythme s’amplifiant avec l’arrivée de certains textes dans le domaine public. Comment se frotter à la traduction d’une œuvre comme celle du mythe de Cthulhu ? Quelles étaient les limites de la première d’entre elles, signée Jacques Papy ?

Jouer avec le mythe : JDR & HP Lovecraft : Avec Tristan L’Homme, Nebal & Jérôme Bouscaut.

Adapter Lovecraft : cinéma & littérature de l’indicible : La descendance du mythe de Cthulhu est immense, que ce soit en littérature, au cinéma, dans le jeu vidéo. Ces dernières années, plusieurs films s’appuyant sur la mythologie établie par Lovecraft et ses suiveurs ont vu le jour, s’essayant à donner vie aux Grands Anciens et à leur mythologie. Mais comment rendre l’indicible ?

Pour cette première édition de la Necronomi’Con, de nombreux invités ont répondu présents. Des auteurs, des traducteurs, des game designers et autres créateurs de jeux vidéos, qui échangeront, tout au long de la convention, autour de l’œuvre de l’auteur de Providence. Poulpy assistera au plus de tables rondes possible, tentera de décrocher des interviews, qui vous seront bien sûr retransmises. Il est à présent grand temps de vous présenter les prestigieux cultistes que nous trouverons dans cette assemblée. Leur présentation, en image, est à cette adresse. Les textes ci-dessous ne sont que des copier/coller :

05_invitesFabrice Gagos : né en 1978, Fabrice Gagos est un auteur, peintre et illustrateur spécialisé dans le fantastique et l’horreur. Il est l’auteur de la Bande Dessinée « Ghouls of Nineveh » aux éditions Sombrebizarre et travaille actuellement sur ces premiers romans et nouvelles d’horreur. Il a également colorisé plusieurs Bande Dessinée et comics chez la plupart des éditeurs français et illustré des jeux de rôles tels que Cyberpunk et un jeu de carte sur l’univers de Sherlock Holmes. Passionné par l’horreur c’est à travers divers œuvres telles que l’Antre de la folie, Reanimator, Evil Dead et le comic book Hellboy de Mike Mignola ainsi que l’œuvre de Stephen King qu’il découvre indirectement Lovecraft et prend conscience que son univers graphique rempli de monstre et de tentacules doit beaucoup aux grands anciens qui continuent d’influencer insidieusement les auteurs de fantastique.

Patrice Louinet est le plus grand spécialiste français de l’œuvre de Robert E. Howard, le père de Conan, Solomon Kane, Kull, Sonya la Rouge… En charge de la traduction de l’œuvre de l’auteur américain (publiée chez Bragelonne), codirecteur de la « Robert E. Howard Foundation » aux USA, il a tout dernièrement publié un guide consacré à Howard aux éditions Actu SF. Étant donné les liens d’amitié existant entre Lovecraft et Howard, desquels témoignent une importante correspondance (que Patrice Louinet travaille à faire éditer en français, en collaboration avec David Camus), il nous semblait particulièrement pertinent de l’intégrer à la liste des auteurs invités à cette première édition de la Necronomi’Con.

Bernard Bonnet : né en 1982, Bertrand Bonnet dit « Nébal » (entre autres) a découvert Lovecraft et à vrai dire tous les grands auteurs de l’imaginaire vers 10 ou 12 ans, via le jeu de rôle. Après un faux départ dû aux manipulations posthumes de Derleth, il a ainsi découvert un auteur qui n’a cessé de le fasciner et même de plus en plus au fil des années, en s’intéressant enfin aux divers jeux de rôle inspirés par le Maître, ce qui a débouché sur une activité critique parallèle sur blog Welcome to Nebalia, feu le site Le Cafard cosmique, l’émission de radio Salle 101, et enfin la revue Bifrost, pour laquelle il a supervisé en partie le dossier du numéro consacré à Lovecraft, rédigeant à cette occasion plusieurs articles de fond.

Jérome Bouscaut : né en 1978, Jérome Bouscaut découvre Lovecraft via le jeu de rôle l’Appel de Cthulhu, alors publié par les éditions Descartes. En 2008, il devient partie intégrante de l’équipe du site Trouver Objet Caché, l’un des principaux sites français sur le jeu de rôle adapté du mythe. Il est actuellement le rédacteur en chef du webzine Le Maraudeur.

Arnaud Delalande : né en 197, Arnaud Delalande est un romancier et scénariste de bande dessinée dont la première publication remonte à 1998, avec Notre Dame Sous La terre. Il s’est notamment fait connaitre avec sa série autour du personnage de Pietro Viravolta, dit l’Orchidée Noire, dont les différents opus sont publiés chez Grasset et au Livre de Poche. En bande dessinée, on lui doit les scénarios des séries Codex Sinaïticus (Glénat), Le dernier cathare (12bis), Aliénor (Delcourt) et Surcouf (Delcourt).

Francis Valéry : né en 1955, Francis Valéry est à la fois romancier pour la jeunesse (la série des Julien chez Magnard Jeunesse) et pour les adultes (Le Talent assassiné chez Denoël Lune d’Encre). Il est également connu pour ses nombreux travaux bibliographies, théoriques et critiques sur la science-fiction et l’imaginaire, et sur des séries comme Bob Morane, V ou encore Aux frontières du Réel.

Alain Pelosato : né en 1946, Alain Pelosato a été tour à tour créateur et directeur de la maison d’édition Naturellement, rédacteur en chef, essayiste et romancier. Il a ainsi publié de nombreuses études sur différents aspects du cinéma fantastique, des romans (parmi lesquels Ruines, Fleur de souffre, et La compagnie des clones). On le connaît également sous le pseudonyme de Pierre Dagon.

Raphaël Granier de Cassagnac : né en 973, Raphaël Granier de Cassagnac est à la fois romancier, nouvelliste et chercheur en physique des particules. S’il a fait ses premières armes d’auteurs dans le genre fantasy, et publié pour des éditeurs comme Fleuve Noir et Nestiveqnen, c’est l genre de la science-fiction qui accueille ses deux premiers romans, Eternity Incorporated et Thinking Eternity, tous deux publiés aux Editions Mnémos, maison pour laquelle il dirige la collection Ourobores.

Sonia Quémener : née en 1962, Sonia Quémener se fait connaître en tant que traductrice dès la fin des années 1980, autour de licences comme Les royaumes oubliés (dont elle a traduit plusieurs cycles). On lui doit également des traductions d’auteurs comme Iain M. Banks et Rhys Hughes. Elle est également l’auteur de 16 nouvelles, parues dans des revues comme Fiction, et de deux recueils, l’un, Paysages d’après, paru aux éditions Lacour, l’autre, L’Illusion du contrôle, nouvelles implausibles, au peuple de Mü.

David Camus : sa bio sur son site.

Tristan Lhomme : né en 1968, Tristan Lhomme a rapidement été pris par le virus du jeu de rôle. Après avoir édité dans différents magazines ses premiers scénarios, il devient un collaborateur régulier de Casus Belli. Il est tour à tour directeur de gamme, journaliste, correcteur, traducteur, auteur ou chef de projet, notamment pour Casus Belli ou pour Multisim.

Christophe Thill : né en 1965, Christophe Thill est le cofondateur des éditions Malpertuis, aux côtés de Thomas Bauduret. On lui doit la direction de plusieurs anthologies de la maison d’édition ainsi que des traductions (notamment Le roi en jaune de Robert W. Chambers). Il est également l’instrumentiste principale des Deep Ones, un collectif de musiciens et d’auteurs de l’imaginaire proposant des lectures de texte en live avec accompagnement musical.

06_affiche

La suite… Tout de suite ! C’est ici :
une interview exclusive des organisateurs de la Necronomi’con !

Poulpy.

Publicités

A propos poulpinounet

Poulpy, c'est un poulpe à tout faire. Il se doit de disperser ses tentacules sur plein de supports... Ce poulpe est graphiste (donc masochiste), il parle de lui à la troisième personne (sérieux ?), est reporter (surtout), et critique. Minimoi s’essaie donc à au dessin, à la photo, et aussi : j’écris (un peu). Mes dessins font place à des montages, les montages à des textes, des histoires, des articles... Blogueur invétéré, Poulp(inounet) ne fait pas que promouvoir la culture, il crée également ses propres œuvres, pour lui comme pour d'autres.
Cet article, publié dans Chroniques, Festiv', est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Avant d’aller à la Necronomi’con…

  1. Ping : Necronomi’con, partie 1 | L'antre du poulpe

  2. Ping : Un passage à la Nécronomi’con de Lyon | Stein écrit (aussi)

  3. Ping : Necrnomi’con, partie 2 | L'antre du poulpe

  4. Ping : Necronomi’con, partie 3 | L'antre du poulpe

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s