La suprématie du canapé

Plusieurs récits d’anticipation ont pour théorie que la race humaine finira par surpasser son état d’organisme individuel pour atteindre le stade de la conscience collective et indépendante, c’est à dire sans les contraintes d’un corps organique. Les hypothèses à propos du moyen permettant ce développement de nos consciences sont très variées : sauvegarde dans un réseau, un network ou encore le nirvâna, mutation génétique, neurologique, cybernétique… J’ai pour ma part une théorie qui s’affranchie de tout cela, dépassant la fiction, car je me base sur des faits et des observations réelles. Je ne vous prédis pas une nouvelle prophétie. Je vais uniquement attirer votre attention sur le fait que la fusion d’organismes entiers en une seule masse à déjà commencée et que, d’après mes prévisions, cette masse assimilera l’humanité entière d’ici une à deux générations. Notre évolution se fera par le biais des canapés. Ces meubles ont de tout temps changé d’apparence afin de mieux nous accueillir en leur sein, ils se sont adaptés à nos physionomies pour progressivement devenir une part de nos appartements, de nos vies et une excroissance de nos corps. De notre côté, nous nous sommes placés de tel façon que ces objets du commun puissent s’accorder à nos convenances, nous nous sommes ramollies, nous qui étions si enchantés d’un tel confort, nous devenons nous même des canapés. Nos habitations sont remplies par des êtres amorphes que nous ne pouvons différencier entre un siège de polyester et un être de notre espèce – voir, un félin. Vous avez dû vous même observer cette espèce hybride, en rencontrer dans la rue ou sur des banquettes de pub, et vous savez que leur nombre ne fait pas qu’augmenter, ils grossissent. Voilà pourquoi les canapés s’agrandissent dans les catalogues Ikea : ils ont mutés avec l’apport de nouveaux matériaux en leurs coussins, et cela empire chaque années. Il arrive aussi que ses canapés rencontrent d’autre canapés, pliants ou non. Dans ces cas là, il se peut qu’ils deviennent intimes et qu’ils forment un spécimen plus étendu, si énormes qu’ils en englobes d’autres, et ainsi de suite. Nous sommes dominés par nos propres créations si hospitalière. Lorsque nous ne serons plus rien d’autre qu’un puissant canapé mondial, la Terre aura sans doute été convertie en sommier et rien ne l’empêchera, ou nous empêchera, de voguer dans l’infinie de l’univers, tel une baleine spatiale, à la recherche de nouveaux textiles. Et j’attend ce jour avec impatience car la découverte ainsi que la fusion avec une intelligence extraterrestre sera sûrement à prévoir. Réjouissons nous :)

Extrait  d’un texte en attente d’éditeur.

Publicités

A propos poulpinounet

Poulpy, c'est un poulpe à tout faire. Il se doit de disperser ses tentacules sur plein de supports... Ce poulpe est graphiste (donc masochiste), il parle de lui à la troisième personne (sérieux ?), est reporter (surtout), et critique. Minimoi s’essaie donc à au dessin, à la photo, et aussi : j’écris (un peu). Mes dessins font place à des montages, les montages à des textes, des histoires, des articles... Blogueur invétéré, Poulp(inounet) ne fait pas que promouvoir la culture, il crée également ses propres œuvres, pour lui comme pour d'autres.
Cet article, publié dans Et aussi, sur Tumblr, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s