La couverture

Un cri imperceptible, sortant d’un être inamovible, à jamais figé sur des lèvres qui ne s’ouvriront jamais…

Au secours, aidez-moi ! J’ai besoin d’aide. Je ne sais pas ce qu’il se passe. Oh non, c’est… Choses, ces Choses ! Que me veulent-elles ! Seigneur, que m’arrive-t-il ? C’est horrible, c’est incompréhensible ! J’étais là, assis à mon bureau, en train de taper à la machine, comme à l’accoutumée, quand ces Choses sont apparues. Comment vous expliquer ? C’est indescriptible, indicible ! Et pourtant je les vois, on dirait qu’elles me regardent. Elles me scrutent. Mon dieu non ! Que se passe-t-il ? Je sens le monde tourner autour de moi. C’est comme si elle le déplaçait, comme si elles me déplaçaient, mais c’est impossible ! Je suis toujours dans mon appartement, elles ne peuvent tout de même pas déplacer mon appartement ! On dirait… On dirait qu’une fenêtre s’est ouverte sur une autre dimension. Une dimension peuplée d’êtres énormes. Je dois fuir, je dois fuir le plus vite possible. Je n’y arrive pas ! Je suis terrorisé, suis-je figé par la peur ? Que faire ? Je n’arrive pas… Je ne peux pas arrêter de taper à ma machine. Je sais qu’elles sont là, elles me touchent sans me toucher. Je le sens, je sens qu’elles tentent de traverser la paroi séparant leur monde du mien. Oh oubli miséricordieux, qu’attend tu pour me toucher ! Que m’arrive-t-il, suis-je bouleversé à ce point ? Mon existence m’a l’air si irréelle tout à coup. Le temps et l’espace m’échappent. Tout ne serait qu’illusion ? Je ne peux appréhender ce qui se passe là, dehors. Ce sont ces espaces, ces profondeurs, je n’ai jamais rien vu de tel. Mais qu’ai-je vu ? Il me semble que mes pensées déraillent. Je me sens si fixe, comme faisant partie d’un tout, comme… Peint. Non ? Serait-ce possible ?!

Et ainsi s’achève la brève existence d’un Lovecraft, dessiné sur une couverture qui, par le plus grand des hasards, développa une conscience de soi. Comment est-ce possible ? Comment nous sommes-nous procuré ce manuscrit ? Êtes-vous bien sûr de vouloir le savoir ?

Extrait d’un texte bien plus long et illustré, à la recherche d’un éditeur.

Dialoguer de l’indicible, représenter l’innommable.

Voui, nous sommes nées du culte et non du cul, qu’elle douce réplique…

Publicités

A propos poulpinounet

Poulpy, c'est un poulpe à tout faire. Il se doit de disperser ses tentacules sur plein de supports... Ce poulpe est graphiste (donc masochiste), il parle de lui à la troisième personne (sérieux ?), est reporter (surtout), et critique. Minimoi s’essaie donc à au dessin, à la photo, et aussi : j’écris (un peu). Mes dessins font place à des montages, les montages à des textes, des histoires, des articles... Blogueur invétéré, Poulp(inounet) ne fait pas que promouvoir la culture, il crée également ses propres œuvres, pour lui comme pour d'autres.
Image | Cet article, publié dans Et aussi, sur Tumblr, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s